Sélection départementale : Organisation et objectifs

    Basket amateur : contexte, spécificités et paradoxes

    SELECTION DEPARTEMENTALE : A quoi sert-elle ?

    Il faut tout d’abord prendre en compte une chose importante : les comités départementaux ont des pouvoirs d’organisation donnés par la Fédération Française de Basket. A ce titre les comités sont le premier maillage de la chaine Equipe de France . Dés lors ils sont en charge de la détection au moyen de la sélection départementale.

    Les détections et la sélection départementale commencent donc par les U13 (1ère année).  Ces sélections seront poursuivies en U15 par les Ligues régionales pour ensuite arriver aux U17 et les EDF.

    Sur le même thème :

    Le suivi médical dans le basket amateur

    Ha le suivi médical .....Chers collègues…..vous aussi vous êtes confronté à des parents qui vous laissent un message en vous disant : «  Désolé, lucie ne sera pas là ce…

    Parents des joueurs

    Parents des joueurs : Comment s’organiser avec eux ?

    Les parents sont au coeur de la gestion des équipes, il existe des moyens simples d'en faire des alliés. Vous avez besoin d'eux et ils ont besoin de vous pour…

    Ainsi les objectifs pour ces sélections sont les suivants :

    • Avoir un aperçu global du maximum de licenciés de la catégorie (si possible l’intégralité)
    • Détecter en priorité les joueurs de grande taille. Non pas bêtement pour dire « qu’on prend que les grands » mais car l’objectif final ce sont les équipes de France. Or la taille est un facteur incontournable du haut niveau
    • Repérer les quelques joueurs très talentueux (ou au dessus de la moyenne)

    Si l’on se projette sur un club lambda, les réticences sont souvent nombreuses à l’encontre de cette sélection. Sortent souvent les arguments de « on va nous piquer notre meilleur joueur » ! « Inutile d’y aller ils ne prennent que les grands » ou encore « ca ne sert a rien nos joueuses sont trop faibles ».

    Mais y participer permet  à vos jeunes de pouvoir hiérarchiser leur niveau, découvrir la possibilité de s’entrainer plus et que cela n’est pas incompatible avec l’école contrairement aux idées reçues. Certes les chances de faire parti de la sélection finale sont plutôt minces. Mais la sélection départementale n’est qu’un état des lieux de la catégories à un instant T.

    Sélection départementale : L’évaluation à long terme et non à un instant T

    A ce titre elle n’augure pas de ce que deviendront ou non les jeunes sélectionnés et surtout non sélectionnés. Elle a juste pour objectif de ne pas manquer les joueurs du territoire qui pourraient à terme devenir professionnel .

    En Vendée nous faisions le constat suivant, c’est que la sélection avait quelques contraintes importantes et une mauvaise image auprès des clubs :

    • Sentiment que pour l’immense majorité des joueurs et joueuses elles sont inutiles
    • Sentiment erroné concernant les a priori taille : « ils ne prennent QUE les grands » alors que la réalité est « ils prennent les grands mais pas que»
    • Non volonté de certains clubs d’envoyer leurs licenciés sur les journées détection
    • Stress des joueurs de participer à une journée ou ils seront « jugés » «  comparés » et donc des joueurs qui parfois jouaient largement en dessous de leur niveau réel

    Le problème à en partie été réglé en s’organisant de la manière suivante. Nous avons décidé d’un tournoi sur plusieurs secteurs obligatoire pour toute les équipes U13 en début de saison (avant la 1ère journée). Cela entrainait de facto une forte participation :

    • Les joueurs jouent dans leur équipe de clubs
    • Ce tournoi sert de préparation au lancement de la saison
    • Peu de distance à faire puisque géolocalisé

    Dans chaque tournoi il y a un référent technique qui voit les joueurs dans leur contexte naturel. Ceci permet de gommer ainsi tout les facteurs parasitant.

    Conclusion :

    Non je ne travaille pas pour la fédération mais cet article à pour objectif de « décompétitivé » l’image qu’ont  les clubs, les présidents et certains entraineurs de la sélection.

    Quand à l’argument récurrent qui voudrait que les sélections servent à « piquer » les meilleurs jeunes. Difficile pour moi d’entendre qu’un enfant doué ne peut pas pour son épanouissement sportif et personnel  tenter l’aventure d’un plus haut niveau.

    Ce jeune ne montera de toute façon pas votre club à lui tout seul à plus haut niveau si vous ne travaillez pas avec l’ensemble de vos licenciés. Sans compter qu’en senior il a de fortes chances de partir pour les études. Le laisser « partir » c’est aussi lui dire « vas y on est avec toi » et vous verrez…..il vous le rendra en revenant plus fort chez vous si cela ne marche pas pour lui. Dans le cas contraire belle image pour votre club que d’avoir former un gamin qui joue à haut niveau non ?

    Pour aller plus loin :

    13 Commentaires

    1. Patrick LAUNAY

      quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi les équipes vont de deux en deux années : U11? U13? U15 etc et pas Une par an ? U11? U12, U13 etc , ce qui permettrait d’avoir quasiment toujour slam^me équipe avec des automatismes et aussi des parents supporters qui ne changent pas tous les ans !

      Réponse
      • Benjamin Garreau

        Oula patrick, je ne peux répondre à la place des instances fédérales mais tu oublies plusieurs choses je pense : En premier lieu détecter l’ensemble des jeunes sur l’ensemble des catégories chaque année nécessite des moyens. Ensuite pourquoi parles tu d’automatisme d’équipe et de parents supporter dans quelque chose ou justement on se soucie complètement du jeu collectif ?

        Réponse
    2. You can't score on me

      Il faudrait faire des sélections dans des catégories d’âge plus avancées. Genre U20. Parce que le meilleur marqueur de potentiel, bien plus que l’âge, est le nombre d’années de pratique. Beaucoup de joueurs passent sous les radars parce qu’ils ont commencé sur le tard mais ont un très gros potentiel. Genre Moustapha Fall, Jerry Boutsiele… et ça ne concerne pas que les grands, loin de là ! You can’t teach height, but you can’t teach heart either. Bien plus que la taille ou les mensurations physiques, c’est le coeur, le feu et l’amour du jeu qui comptent, qui permettent d’apprendre et de devenir un bon, un très bon basketteur !

      Réponse
    3. BIBOU33

      juste une question qui fait le choix d’envoyé tel ou tel joueur le club ou l’entraîneur ?
      A t-il un nombre de places limités par club ?
      MERCI

      Réponse
    4. Rubio

      Et que dire des coachs recruteurs qui privilégient les enfants de leur club, qui recrutent en promettant une place en sélection, des sélections qui ouvrent ainsi les portes au pôle formation…. et puis vous retrouvez (au ((()ces enfants en cadets régions parce qu’ils n’ont jamais eu le vbnjjniveau…. rt

      Réponse
    5. Biarnois

      Bonjour,
      Votre article sur les sélections m’a amenée à me poser pas mal de questions et m’a éclairée dans un domaine où je ne connais pas grand chose et auquel je suis nouvellement confrontée.Pour cela un grand merci.
      Après,Je pense qu’il faut savoir relativiser sur les sélections, ne pas mettre de pression sur les enfants et surtout ne pas vouloir quelque chose que nos enfants eux ne désirent pas. Un enfant doit avant tout être bien dans sa tête pour être bien dans ses baskets non ?

      Réponse
    6. DENIS

      Bonjour; Mon fils est U13, celà fait 2 ans qu’il est en sélection du Gers et ils ont d’ailleurs gagnés le TIC Midi Pyrénées 2015 fassent aux grosses écuries Toulousaines. Merci aux sélections car cela lui a permis de trouver sa voie et de s’épanouir au sein de son équipe de copains. Il a décidé d’intégrer cette année une section basket au collège et ses notes dans toutes les matières ont progressé de 5 points. Donc que dire à part merci les sélections. ils est complètement épanoui et maintenant la question se pose de savoir comment gérer la suite, sans vouloir aller trop vite, mais en ne voulant pas lui faire perdre de temps.
      P.S. : il a 12 ans et mesure 1m70.
      Merci de vos conseils pour rester un bon papa. lol

      Réponse
      • Benjamin Garreau

        Désolé d’avoir autoriser si tardivement le commentaire, il était passé à la trappe. Merci beaucoup pour ta participation. N’hésitez pas à me contacter par mail ou sur la page Basket formation de facebook ce sera plus interactif et plus rapide. Cordialement

        Réponse
    7. Bish

      Suite à votre article, quelques questions :

      

-Vous écrivez que l’objectif final des séléctions départementale est l’EDF. 
Mais quel est l’intérêt d’alimenter l’EDF ? Gagnez des titres ? Mais dans quel but ? Pour alimenter notre chauvinisme ? Hormis cela, quel en est l’intérêt pour le licencié lambda ? Alors oui, ça permet aux sponsors de se montrer, au marketing de vendre des gadgets, à certains joueurs ou dirigeants de gagner beaucoup de sous… mais du point de vue du LICENCIÉ ça lui apporte quoi ?? Un culte de l’élite, financés par la base ?



      -Vous écrivez que l’objectif est de détecter en priorité les joueurs de grandes tailles, mais que vous ne prenez pas que les grands… 
D’expérience, j’ai vu plusieurs fois des petits joueurs passionnés et performants non-sélectionnés, tandis que des débutants de grandes tailles pourtant peu intéressés par le basket l’était. Et vous pouvez voir le mal que cela fait aux gamins petits et pourtant plus méritant !! C’est totalement démoralisants.

      

-Vous écrivez que cela leur permet de hiérarchiser leur niveau par rapport aux autres… Quel en est l’intérêt ? Est-ce réellement utile ou encourageant pour la majorité des enfants de se « hiérarchiser » ? Quel monde veut on leur construire ainsi ?

      Personnellement, en tant que Président de club puis Directeur Technique, j’ai toujours poussé et encourager nos joueurs à aller aux séléctions. Avec le recul, je pense avoir fait une erreur (pour les joueurs surtout… et pour le club accessoirement) :

      
-Cela met l’immense majorité des joueurs dans des situations d’échecs (non selection). Et ils ne comprennent pas toujours pourquoi (dans le cas de la taille par exemple, c’est difficile à concevoir pour un enfant)


      -Quel est l’objectif des sélections U13 / U15 en tournoi ? Faire le meilleur résultat possible, parfois au détriment des individus… Cela me semble l’opposé des valeurs sur lesquels on devrait s’appuyer avec des jeunes : privilégier la formation au résultat.

      
-Si votre meilleur joueur est sélectionné et que vous n’êtes pas un « gros club », il partira la saison suivante, à 90%. Mais ça ce n’est pas grave ! Par contre, le reste de l’équipe va souvent mal le vivre. Et certains de vos meilleurs joueurs changera de club l’année suivante, sous prétexte qu’ils veulent un meilleur niveau de jeu comme leur copain. Et ça c’es plus embêtant


      -Si le ou les joueurs sélectionnés changent de club et qu’ils font une carrière de haut niveau, très bien. Mais dans l’immense majorité des cas, ils échoueront. Et peu nombreux sont ceux qui retourneront vers leur club d’origine. 



      Vous parlez de « l’épanouissement sportif » d’un joueur qui quitterait son club vers un « meilleur club »… 
Alors oui, il y’a des clubs qui jouent à un « meilleur niveau » mais qui représentent des valeurs horribles humainement (élitisme, jingoisme) dans la formation d’un enfant. Mais « l’épanouissement morale » dont on prive les enfants en sélection, on n’en parle pas ??? S’amuser avec ses potes, partir de rien et progresser collectivement, être fidèles et soudés à son équipe au fil du temps… tout ça c’est moins épanouissement que d’avoir joué en Minimes France ? Je n’en suis pas certain du tout !! Alors le chantage à l’épanouissement sportif, non merci !!!



      Bref, tout ça pour vous dire que réfléchir sous le prisme de l’interêt du haut niveau me parait être un contresens : cela nuit au plus grand nombre des pratiquants !!



      Bien à vous

      Réponse
      • Benjamin Garreau

        Tout d’abord merci 😉

        Je vais essayer d’être le plus succinct possible. En premier lieu je n’ai pas dis non plus que les sélections étaient parfaite, il y aurait beaucoup de choses à faire je pense pour les optimiser et enlever ce coté compétition exclusif qui nuit à la globalité (la dessus je vous rejoins). Pour ce qui est de la mission des comité c’est un fait, préparer les EDF. Ca n’est pas moi qui le dit ce sont les statuts ministériel et fédéraux. L’interprétation sur le besoin d’avoir des EDF pourrait faire l’objet d’un débat mais elles existent dans tout les sports.

        Pour ce qui est de votre discours il y a une contradiction cependant à mon sens. Vous dites vous même que parfois voire souvent des bons petits joueurs ne sont pas pris et des grands le sont. Et bien c’est parfait ça veut dire que votre comité ne joue pas la gagne dans le TIC et reste dans son rôle de détection. Si on prend les meilleurs jeunes du moment ne sommes nous pas justement dans l’élitisme ? et c’est ce qu’il faut éviter à cet âge. Personnellement je pense cependant l’inverse, beaucoup de sélections sont composés de joueurs opérationnels (petit, vite, efficace, athlétique) au détriment des potentiels. La dessus nous sommes donc complètement d’accord. Quand je dis épanouissement sportif et bien oui désolé mais un joueur nettement au dessus et qui en aurait l’envie je persiste et signe que c’est bon pour lui. J’ai bien dit épanouissement SPORTIF. Evidemment si il part dans un club aux valeurs « horrible humainement » comme vous le dites (j’aimerais bien des noms parce que personnellement je n’en connais pas) alors oui ce serait au détriment de son épanouissement individuel social et c’est donc à sa famille et aussi à son club de le conseiller.

        Vous dites que peu de joueurs retourneront dans leur club. La encore je ne suis pas d’accord. Car ils seront très peu à atteindre le haut niveau. Mais quand je dis changer de club ce n’est pas forcément pour aller vers le haut niveau mais vers un plus haut niveau que celui proposé (attention j’inclue dans les paramètres la qualité d’encadrement, le nombre de séance semaine etc….. et non le niveau purement divisionnel). Or ces joueurs la partent souvent sur des clubs plutôt proche et je connais ENORMEMENT de jeunes qui sont revenus dans leur club initial.

        Maintenant pour abonder dans votre sens, oui le discours exclusif compétition est mauvais, oui il ne faut pas vouloir l’élitisme tout le temps et surtout pas comme l’unique but de notre travail (en tant qu’entraineur). A titre personnel j’ai TOUJOURS entrainé des équipes très jeunes ou de niveau département en parallèle d’autres équipes en prenant beaucoup de plaisir. Il faut juste travailler différemment, répondre à leurs attentes qui ne sont pas les mêmes et essayer de les faire progresser au mieux. Mais c’est la ou l’on ne s’est pas compris. Je pense que les sélections et les détections ne sont pas de la compétition !!! Ce sont les parents, les joueurs , les entraineurs qui en font de la compétition. Cela est accentué par le fait qu’il y ai des titres intercomité puis des titres de champion de France etc…..et la ca déroge à l’esprit de détection. Enfin je reviens sur l’idée que je soulevais de pouvoir s’évaluer. Je me suis probablement mal exprimé : Je n’ai pas dit que cela permettait aux enfants de se COMPARER mais bien de s’EVALUER. Et donc de prendre conscience ensuite qu’on peut progresser, chercher à faire mieux (tout en prenant du plaisir, ce n’est pas incompatible).

        Si vous fouillez un peu dans mes articles je vous rejoins totalement dans le fond. La formation c’est un tout il est important d’inculquer des valeurs (la compétition en fait aussi partie). Il est vital de s’occuper de tout le monde et de le faire en s’adaptant au public que l’on a en face de nous. Et donc il faut aussi le faire pour les enfants qui aiment les challenges et la compétition.

        J’ai volontairement pris cet article sous un angle « pro » car j’en avais marre d’entendre des parents, dirigeants, entraineurs, qui n’ont jamais mis les pieds à l’intérieur de l’organisme détection , dirent que c’est de la merde qu’on se fout des gamins et qu’on prend que les grands. C’est réducteur, puéril, abaissant pour ceux qui réfléchissent à tout ce travail en amont, justement dans le but de bien le faire sans léser les gamins. Après c’est possible aussi que la communication soit mauvaise entre tous les acteurs. Mais cette mauvaise communication vient peut être aussi du fait que les objectifs de ces sélections sont mal définies ? Autre débat…

        Réponse
    8. Benjamin Garreau

      Coll, quand tu dis que ton fils t’en voudra tout le temps, c’est juste de n’avoir pas fait les sélections ou parce qu’il n’a pas atteint le niveau qu’il espérait et il pense que c’est à cause de cette non participation ?
      Si ton fils à du potentiel alors il est suivi c’est évident. La sélection n’a rien à voir avec le futur d’un joueur

      Réponse
    9. coll

      Dommage qu’après avoir arrêté un an la sélection (pour des raisons familiales) les jeunes ne puissent avoir une seconde chance…Mon fils m’en voudra tt le temps…

      Réponse
    10. Parage Karine

      C’est aussi le message qu’on essaye de faire passer en Gironde.
      Karine PARAGE(Une ancienne Vendéenne)

      Réponse

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Share This