Relation dirigeant salarié : dis moi qui tu es et je saurais comment travailler

Basket amateur : contexte, spécificités et paradoxes

La relation dirigeant salarié de club est complexe. La raison en est simple, c’est le contexte même associatif qui pose souci. Il ne s’agit pas ici de jeter la pierre à qui que ce soit mais de faire un tour d’horizon des profils de dirigeants auquel vous pouvez être confronté. Il est important de préciser que dans l’immense majorité des cas ces personnes sont bénévoles.

C’est notamment pour cette raison qu’il peut y avoir des soucis. Ils ne sont pour la plupart pas chef d’entreprise et ne savent pas forcément comment gérer la relation avec vous. L’autre raison peut paradoxalement être celle d’avoir un chef d’entreprise comme président or….un club et un salarié ne se gèrent pas comme une entreprise.

Les profils des entraineurs sont souvent des gens qui aiment l’autonomie et la liberté qu’apporte un métier passion. Les deux se télescopent ainsi souvent. Les protagonistes (éducateurs et président) étant à cheval sur la législation lorsque cela les arrange mais sont aussi moins regardant parfois car un club….n’est pas une entreprise.

Sur le même thème

SOMMAIRE

Relation dirigeant-salarié : Le dirigeant « carte blanche »

La personnalité de ce dirigeant est plutôt « agréable » pour un entraineur. Dans la pratique il s’agit d’une personne qui va plutôt avoir confiance en vous et prendre favorablement vos prises d’initiatives. Ainsi vous allez pouvoir partir sur des projets et avoir des « pouvoirs » de prises de décisions assez importants sur la partie sportive.

Pour accentuer un peu le trait il se peut que cela l’arrange que vous preniez certaines décisions à sa place. C’est souvent un dirigeant qui connait ses limites sur le plan technique et vous a choisi pour votre compétence. Face à ce profil de président comment se comporter ?

A priori cela semble facile si vous avez une expérience assez solide et que vous avec une grosse capacité de travail et d’autonomie. Par contre c’est un fonctionnement qui peut être compliqué pour un salarié de 22 ans qui se lance juste dans l’aventure. L’autre mise en garde va plutôt être dans le sens de l’emballement. Vous allez être tenté de vouloir prendre beaucoup d’initiative et cela pourra parfois vous mettre en porte à faux. Le président étant peu enclin à décider, attention à ne pas annoncer des choses ou donner votre avis sur des missions qui au départ ne concerne pas du tout votre fiche de poste ou votre travail.

dirigeant salarie pub

Dirigeant-salarié : Le président omniprésent (omnipotent ?)

Ce cas est plus épineux pour travailler du moins en terme de sérénité. Le dirigeant omniprésent est caractérisé par son besoin de tout contrôler, y compris la moindre décision sportive. Cela va se traduire par un managérat plus directif parfois sous formes d’ordre. Cette personnalité exigera de vous d’être au courant de tout ce qui se passe vous concernant.

Les raisons de cette méthode de management sont multiples. Elles peuvent tout aussi bien être « dictatoriale » dans l’esprit comme une peur de lâcher prise sur le fonctionnement globale. Voici ce que vous pouvez faire pour réussir à travailler dans ce contexte.

En premier lieu il faut sur le long terme réussir à obtenir sa confiance dans la qualité de votre travail. Il est important aussi de mettre les actes en face de vos paroles. C’est le seul moyen de réussir à obtenir un peu d’autonomie dans la durée. Ensuite je vous conseille d’être en sur-communication. Pourquoi ? Car ce genre de profil à la moindre faille vous tombera dessus quand bien même les faits soient anodins. Alors « protégez » vous. Il est important de noter à contrario que tenir informer sur tout permettra à vos dirigeants de vous défendre en cas de souci. Ils ne seront pas pris au dépourvu étant préalablement au courant.

Le dirigeant collaborateur

C’est probablement le dirigeant idéal. Ici peu de réflexion sur le mode de travail puisque c’est souvent un ancien sportif qui connait le monde associatif. Il a plutôt confiance en vous et l’échange avec lui est très souvent pour avancer et lancer des projets.

Il faut le solliciter et le tenir informé mais sans craindre de donner son point de vue même si celui ci tranche avec les habitudes du club. Ce dirigeant est très ouvert et aime participer à l’évolution de son club. Il encadre parfois, est sur le terrain souvent. Par conséquent il est plutôt agréable de parler basket et de le convaincre de votre compétence.

Le chef d’entreprise

Ce profil est particulier mais l’entente peut souvent être très bonne si il ne manage pas trop à l’ancienne. Il aura tendance et c’est parfois positif à être dans le même fonctionnement qu’une entreprise. En exemple on peut prendre la manière de compter les heures de travail, la gestion des congés, la difficulté à être dans l’adaptation.

Or cela peut être problématique concernant votre fonction car comme nous le disions ce métier est particulier. Les aléas de la saison, la forme même du travail (weekend, soir, tournoi jours feriés etc…) font que les choses doivent être mise à plat rapidement.

Par ailleurs vous ne créez pas de richesses à proprement parler et vous êtes un salarié dans un monde de bénévoles passionnés. Ce rapport la n’est pas toujours simple à appréhender. Mais dans ce cas de figure ce dirigeant va plutôt être une bonne chose pour vous.

dirigeant salarie cravate

Dirigeant salarié : Les membres du bureau

Il me semblait important de faire un paragraphe sur les membres du bureau de votre club. La relation avec eux doit avant tout être amical et sereine (dans la mesure du possible). Ce sont les gens de terrain et vous allez avoir affaire à eux pour beaucoup de projets et démarches.

Attention cependant, il est important d’avoir en tête que votre employeur et référent hiérarchique c’est le président et uniquement le président. Vous n’avez pas de compte à rendre à un membre du bureau qui l’exigerait. Idem un membre du bureau ne peut vous obliger par exemple à effectuer une tâche qui sortirait totalement de votre fonction.

Bien entendu vous restez dans une structure particulière dont le bénévolat est la référence. C’est donc important de montrer votre bonne volonté et votre intégration à la globalité du projet. Attention à ne pas se fermer aux à côté du terrain. Par ailleurs il est désormais fréquent que les postes de salariés de club aient d’autres fonctions (sponsoring, administratif etc…)

Pour aller plus loin :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This