planification preparation physique basket

Planification préparation physique basket : Ce que l’on oublie

Préparation physique basket : Les intentions de bases

Un Basketteur ou une basketteuse ne doit pas s’entraîner comme un coureur/se de marathon. Cela semble logique mais souvent, même en pensant bien faire les choses, nous faisons l’opposé. Il faut respecter la spécificité du basket : sport basé sur la vitesse et la force. Mais cela n’empêche pas de prévoir une planification de préparation physique au basket.

Si un joueur de basket a besoin d’être en meilleure forme, de manière simple, il doit plus jouer au basketball. Bien entendu pour arriver à un résultat efficace et efficient, il faut faire varier sur l’année le volume horaire de la préparation physique, l’intensité et sa fréquence. « La folie, c’est de toujours faire la même chose et de s’attendre à des résultats différents » Albert Einstein

Sur le même thème

preparation physique basket gainage

Préparation physique basket gainage : c’est important, faisons le bien

Il n'y a pas si longtemps en préparation physique basket, on réduisait le travail de gainage à faire des crunchs ou des sit-ups, qui d'ailleurs si nous y réfléchissons bien,…

preparation physique basket jeune

Préparation physique basket jeunes : bien démarrer quand on ne sait pas

Je trouve très intéressant ce qu'a mis en place le Canada. Le développement par le sport et l'activité physique est envisagé sur le long terme, pour tout le monde et…

Sommaire

Planification préparation physique basket : une année complète à anticiper !

Souvent les coaches veulent faire trop fort, trop vite. L’année est longue, il faut éviter les blessures; il faut définir la période à laquelle nous voulons obtenir le ou les pics de forme.

C’est une évidence qu’il faut y aller progressivement et de manière structurée. Ne pas oublier non plus que le développement du basketteur/se s’inscrit dans une durée longue :

  • Le jeu libre : avant 6 ans
  • Les fondamentaux : 6-8 pour les filles, 6-9 pour les garçons
  • Apprendre à s’entraîner : 8-11 pour les filles, 9-12 pour les garçons
  • S’entraîner à s’entraîner : 11-15 pour les filles, 12-16 pour les garçons
  • S’entraîner à la compétition : U18 pour les filles, U20 pour les garçons
  • S’entraîner à gagner : séniors filles et garçons

Dans le basket moderne, 4 mésocycles (cycle est composé de plusieurs microcycles)sont la norme : la post saison, la off-saison, la pré-saison et la saison.

Planification préparation physique basket : la post saison, la plus régénératrice

Durant cette période, le volume et l’intensité de la préparation physique sont très bas. L’objectif va être de se régénérer physiquement et mentalement.

Elle peut durer entre 2 et 6 semaines, situé après la fin de la saison, donc souvent après la fin des play-offs, au mois de mai en général.

Elle est très importante pour pouvoir digérer l’année passée, retrouver de la fraicheur pour entamer la prochaine. 

Comme le suggère Benjamin dans son cahier sur la fin de saison, plein d’axes de travail sont possibles. La charge d’entraînement physique sera peu importante et surtout portée par l’activité elle même (jeux, travail technique,..).

Planification preparation physique basket

La off saison, celle qui va être le socle

Le focus de cette partie est de développer l’endurance, la force et les faiblesses du joueur ou de la joueuse. On travaillera sur les 5 qualités physiques (vitesse, force, disponibilité motrice, souplesse et endurance) un peu déficientes ou sur des déséquilibres entre la partie droite et gauche du corps de l’athlète.

Généralement, elle va s’étaler sur 8-12semaines, en gros les mois de juin, juillet et courant août. Nous sommes sur une augmentation de volume d’entrainement progressif.

Et pour les jeunes ?

Pour les enfants et la force, un travail à poids de  corps est largement suffisant. Pour l’endurance, bien entendu, très peu de course longue continue, à part sur les 2 premières semaines. Privilégiez les jeux avec ballons sur un terrain réduit et avec des pauses suffisantes pour récupérer.

C’est sur cette période que va reposer les fondations de toute l’année qui arrive. Donc ne surtout pas brule le steak comme le dit Coach Tony Holler. Beaucoup trop de techniciens démarre pied au plancher, surtout après la période Covid que nous venons de traverser.

Il faut y aller de manière progressive, essayer au maximum d’individualiser le travail.

A la fin de la off saison, le basketteur, la basketteuse, doit avoir travailler sur ses faiblesses, doit être capable de faire tout un entraînement sans être épuisé, doit avoir travaillé les 5 qualités physiques.

planifiaction preparation physique basket jeune

Planification préparation physique basket : la pré saison, la montée en puissance

De 4 à 6 semaines avant le début de la saison, vous pouvez commencer la pré saison.

L’intensité, la vitesse du contenu de la préparation physique va augmenter pour se rapprocher le plus possible de ce que vous ferez en match. Dans une moindre mesure, le volume devra monter un peu et descendre passer 15 jours, ceci afin d’éviter la surchauffe et le risque de blessures si on augmente tous les paramètres.

Stop au mythe

Le « no pain, no gain » est un vieux mythe qui n’a plus sa place dans le sport performance.

Favorisez pour l’endurance le travail intermittent rapide avec les temps de récupération égaux à ceux de courses. Pour la force, vous pouvez faire faire de la pliométrie (exercices basés sur la tonicité), des éducatifs de sprints. N’hésitez pas non plus à commencer à jouer des matchs d’entraînement, en faisant varier la durée des quarts temps ou des temps morts. Profitez en pour impliquer tous vos joueurs.

A la fin de la pré saison, le basketteur, la basketteuse, doit pouvoir appréhender sans crainte les premiers matchs de la saison et surtout doit être performante physiquement.

La saison, ce qu’on oublie de faire

En fait, on va faire des rappels réguliers des qualités travaillées en pré saison. Et c’est ça que nous oublions de faire. Pour réussir à stimuler suffisamment cette dernière, il faut prévoir 15minutes dans la séance et la travailler.

La charge d’entraînement viendra exclusivement des ateliers de travail technique et tactique durant les séances.

Si vous vous souvenez dans l’article sur la préparation des jeunes, il y aura des priorités hautes et moyennes à travailler selon leurs âges.

Donc, ce que je vous conseille, c est de prévoir des blocs de travail de 5-7 semaines sur une qualité que vous allez travailler en priorité haute et une fois par semaine vous stimulez une qualité moyenne que vous changerez hebdomadairement.

Par exemple sur un bloc de travail de vitesse de 6 semaines, vous ferez de la vitesse à tous les entraînements et une fois par semaine vous alternerez les autres priorités (force, souplesse, disponibilité motrice, endurance).

Durant la saison le joueur ou joueuse de basket maintient ses qualités physiques développées durant la off et pré saison. Avec l’aide de situations de jeu que vous proposerez sur du travail technique ou tactique, vous continuerez à développer leur potentiel physique.

Bien faire attention à travailler la vitesse sur de la fraicheur, à bien être vigilant sur les signes de fatigue excessive. 

La fatigue n’est pas un objectif !

Cet article a été écrit par Olivier Nemery (Master Staps en préparation physique)

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.