L’organisation offensive en jeune : Les erreurs à ne pas commettre

Tactique basket : Les réponses pour gagner les matchs

L’organisation offensive est un thème récurrent. C’est la continuité du travail des formateurs sur les fondamentaux, mais en quoi cela consiste ? Si on veut la définir on peut l’exprimer comme ce qui permet de réussir à jouer ensemble sur des repères communs. En jeunes, les entraineurs y pensent assez tôt mais se confrontent aux contraintes liées à la jeunesse de leur public. Pareillement, l’organisation offensive en terme de formation a pour objectif de développer les fondamentaux abordés avec vos jeunes.

Alors que doit éviter un coach pour ne pas mettre son groupe en échec lorsqu’il se penche sur l’organisation offensive ? Tour d’horizon des erreurs à ne pas commettre lorsqu’on parle jeu collectif chez les jeunes.

.

Sur le même thème :

defense de zone basket

Défense de zone basket : tout savoir sur la zone

La défense de zone basket : vous savez ? celle qui est honnie, dénigrée et présentée comme la défense des incompétents, tricheurs et/ou fainéants... Et si nous la réhabilitions un…

Sommaire

Organisation offensive jeune

Organisation offensive et système de jeu ne sont pas liés

Les jeunes entraineurs ont souvent tendance à mélanger l’un avec l’autre. Et pourtant c’est totalement différent, une forme de jeu n’est pas un système ou du moins pas obligatoirement. Un système possède un début et une fin précise avec à l’intérieur des options selon les réponses défensives. Or concernant l’organisation offensive c’est beaucoup plus ouvert. En effet, il s’agit d’une philosophie et d’intentions autour de laquelle s’organise votre jeu. Ainsi l’espace de liberté pour les joueurs est-il plus grand et en ce sens répond beaucoup plus à l’impératif de formation.

Alors en jeune, par pitié, cessez les systèmes de jeu ou du moins ne basez pas vos contenus et votre fonctionnement principalement sur ceux-ci. Le débat sur l’utilisation ponctuel passé un certain âge ou sur certains niveaux peut s’entendre mais sur les plus jeunes soyez simple et efficace. Les systèmes nécessitent d’y consacrer du temps et d’avoir des qualités chez les joueurs, que peu ont sur leurs années de formation.

Copier c’est pas bien 😉

Combien l’ont fait ? Vous venez voir un colloque d’entraineurs sur un thème et, ayant trouvé l’intervention pertinente vous avez repris la situation ou la forme de jeu tel quelle. C’est parfois tentant car nous cherchons tous, à un moment ou un autre, de nouvelles idées et des nouveaux outils pour soit casser la routine soit progresser. Cependant attention, ce n’est pas parce que cela vous plait que c’est adaptable.

Mais quelle est la pertinence de reprendre le travail d’un autre en faisant un copié-collé ? Que connaissez vous du contexte basket au quotidien de l’intervenant ? Qu’est-ce-qui a fait que lui, utilise cette forme de jeu ? Bien souvent les interventions techniques sont la pour transmettre des intentions, des manières d’aborder le basket. Pour cela les techniciens utilisent des situations mais ce n’est pas pour cela qu’elles sont adaptées à vos besoins et aux besoins de vos jeunes. Soyez dans ce cas de figure concentré pour partir avec une ou deux idées et des intentions, mais évitez de copier la situation. Servez vous plutôt des points clés qui vous parlent, pour les intégrer à vos convictions.

Organisation offensive : Pourquoi faire compliqué ?

L’enthousiasme d’un entraineur l’amène à des objectifs parfois difficilement atteignables pour ses jeunes joueurs. Non pas que ses joueurs soient faibles mais son idéal de jeu collectif est forcément parfait. Mais quelle est la caractéristique principale des jeunes en formation ? De faire des erreurs. Or si vos exigences de jeu offensif sont trop élevées vous serez très rapidement dans la frustration, et celle-ci amène une relation à l’équipe plus négative sur le plan pédagogique.

Votre travail consiste en premier lieu à éviter que votre envie dépasse la compétence et le niveau de vos joueurs. Ainsi prenez le temps de mettre à plat votre vision et d’en conserver dans un premier temps seulement ce que vous êtes certains de faire maitriser à votre équipe. Une fois cela fait il sera toujours temps d’aller plus loin ensuite.

Organisation offensive match

Organisation offensive : Déconnecter ses consignes de ses joueurs ?

Enfin la dernière erreur est liée au centrage sur soi pour construire son plan de formation. Il ne s’agit pas ici de faire fi de vos caractéristiques et qualités personnelles d’entraineur. L’idée est de se positionner dans l’angle de vue suivant afin de tenir compte essentiellement de l’aspect formation :

  • Quelles sont les limites des jeunes que j’entraine ? Et donc qu’est ce que je ne peux pas encore leur demander ?
  • Comment puis je les amener par étapes à progresser dans le collectif ?
  • Quelles sont les formes et priorités offensives qui les mettront en confiance ?
  • Quelles formes de jeu mettent en avant les qualités inhérentes à leur niveau/catégorie ?

Ces quelques questions vont vous obliger à réfléchir sur la construction simple et essentielle de votre jeu offensif. N’ayez pas d’autres ambitions que d’être certains de la réalisation de ce que vous allez demander. Si vous avez le moindre doute, simplifiez. La ligne droite est bien le chemin le plus court pour arriver à destination non ?

Voici un livret crée par la Ligue des Pyrénées pour les U11-U13 qui permet de poser les bases pour ceux qui en ont besoin.

Pour aller plus loin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This