appuis au basket

Les appuis au basket : Quelle est leur importance dans l’apprentissage ?

Fondamentaux Basket

Les appuis au basket sont souvent abordés mais rarement mis en avant lorsqu’on parle des priorités d’apprentissage. Il est plus souvent question du Tir, de la Passe, du Dribble. Or les appuis ont une part importante dans la maitrise totale de ces derniers. L’apprentissage doit se faire le plus tôt possible et évoluer dans la difficulté selon leur maitrise par le joueur. Mais que faire ? Comment les apprendre « pas à pas » ? C’est parti pour une réponse la plus simple et la plus précise possible.

Sur le même thème :

fondamentaux individuels basket

Fondamentaux individuels basket : l’essentiel pour bien débuter

Les fondamentaux individuels au basket sont l'essence même de notre sport. Cela est bien paradoxal lorsqu'il s'agit d'un sport dit collectif. Et pourtant c'est par eux que tout joueur doit…

Fondamentaux Basket : quels fondamentaux pour quels âges ?

Fondamentaux Basket : que doivent apprendre les jeunes ? quelles sont les priorités d'apprentissage ? Vous ne savez pas quelles priorités donner selon les catégories que vous entrainez ? Vous…

Sommaire

Les appuis au basket : l’approche chez les petits

Le créneau du minibasket commence ! 18 gamins enragés courent vous dire bonjour et prendre les ballons (ha non l’inverse) !! Dans tout cela il faut apprendre des choses tout en prenant du plaisir. Les petits ont des maitrises corporelles extrêmement disparates. Or le domaine des appuis et des arrêts est particulièrement impacté par ces différences.

Au départ l’avantage c’est que l’on peut démarrer par une approche indirecte. Lorsque vous préparez des échauffements posez vous la question : Comment cela fait il travailler l’équilibre, les arrêts, les changements de direction ? L’idée étant avec les U7 et les U9 de ne pas forcément les aborder spécifiquement. Dans un jeu, des parcours, des situations de courses pensez y ! Que font leur pieds, quelles consignes je peux donner pour orienter vers de l’équilibre / déséquilibre, quelle action pour apprendre à s’arrêter, repartir ?

Ensuite selon la qualité et la capacité d’écoute et de retranscription du groupe vous pouvez envisager d’aller plus loin en commençant à nommer les termes qui correspondent à ce qui est effectué.

Les étapes et priorités

Chacun sa méthodologie et loin de moi la prétention de vous dire ce qui est bien et ce qui est mal. On peut cependant déterminer quelques grands axes :

En premier lieu il semble important de ne pas se cloisonner dans des déplacements « marche avant ». A l’instar du Tennis le basketball engage des types de courses très différentes selon les positionnements offensifs et défensifs. Hormis lors du jeu rapide il existe peu de situations où le joueur est en sprint vers l’avant. Pensez donc à développer les déplacements latéraux, arrières, retournements etc.

Partant de tout ce travail de mobilité se pose la question du « savoir s’arrêter » notamment chez les petits. Plusieurs angles de vues sont possibles. Il en existe 2 types qui sont les arrêts simultanés (en 1 temps) ou les arrêts alternés (2 temps). Les deux ne sont pas compliqués à expliquer aux plus jeunes, il faut cependant avoir conscience de plusieurs choses les concernant :

L’arrêt 1 temps (Simultané)

Cet arrêt est d’instinct assez facile à comprendre et réaliser. Chez les jeunes joueurs il peut cependant rapidement devenir un saut plutôt qu’un arrêt. Il est donc important de leur préciser qu’un arrêt n’est pas un saut. La difficulté de cet arrêt résidant dans la difficulté à l’utiliser avec de la vitesse. On va donc plutôt le privilégier sur des situations de courses « lentes ». Il a également un impact très négatif concernant la fragilité des genoux lors de la croissance, d’autant plus si les joueurs n’arrivent pas à le réaliser sans sauter.

L’arrêt 2 temps (Alterné)

C’est l’arrêt le plus naturel pour les petits. Dans la mesure ou dans la formation l’accent est mis sur la vitesse il est, selon moi, prioritaire à aborder. La difficulté réside ensuite dans l’introduction du pied de pivot (dans le cas de cet apprentissage, plutôt privilégier l’arrêt 1 temps).

Les tirs en course

Le tir en course est un formidable outil de développement des appuis. Au delà des apprentissages classique du double pas il est l’occasion de ne pas cloisonner les joueurs trop tôt dans un Gauche / Droite ou Droite / Gauche à tout prix. Varier les !! jouez à inverser le premier appui et la main qui termine. Puis n’hésitez pas à aborder les appuis plus élaborés. Votre objectif n’étant pas forcément d’en obtenir la maitrise rapide mais plus d’obliger le cerveau à se déconnecter des habitudes prises. Aller chercher le déséquilibre est aussi un bon moyen de progresser sur la maitrise des appuis.

La vitesse

Autre point crucial et qui ne doit pas être pris en compte qu’avec les plus vieux mais bien dés le départ : La vitesse dans la réalisation. C’est votre axe numéro 1 qui doit être prioritaire dans un premier temps à la qualité de la réalisation. Cela ne veut pas dire qu’on ne doit pas exiger une bonne réalisation mais celle ci doit se faire sur des temps plus court (atelier, récupération).

C’est la vitesse qui va enclencher la capacité à maitriser en situation réelle. En terme de vitesse je parle autant ici de la course pré-réception que de la vitesse de pose des appuis. On sait notamment que lors de l’arrêt 2 temps plus l’intervalle de pose des pieds entre les 2 appuis est court plus la dynamique de saut ou de départ en dribble est efficace (rapport à la réactivité défensive).

Leur place dans le duel

Elle est primordiale ! Le positionnement défensif va entièrement déterminer la pause des pieds. Est ce que je suis en avance ? En retard ? Est ce que je dois m’écarter du défenseur ou au contraire chercher à créer le contact et rentrer dans la balle ? Autant de questionnements qui vont enclencher des arrêts ou enchainements d’actions différentes.

Ce domaine prend d’autant plus d’ampleur lorsqu’on va rentrer dans la notion de démarquage avec écran. Car si la maitrise des appuis est incomplète elle va provoquer des déséquilibres (par la pression défensive) qui vont désavantager l’attaquant. La conséquence de cela c’est qu’il faut le plus rapidement possible mettre de l’opposition. Selon ce que vous voulez travailler ensuite en lien avec ce thème vous allez devoir réfléchir à vos exercices. Le positionnement et l’intention du défenseur amènera ou non le travail de votre thème.

On parle ici de partenaire défensif au départ (imposer un comportement défensif dans le but de faire travailler l’attaquant). Puis selon le degrés de maitrise de vos joueurs ouvrir les possibilités pour compléter la gamme.

Conclusion

Le travail d’appui et des arrêts est long mais il a l’avantage d’être concerné par l’intégralité des contenus. Quels que soient les objectifs de votre séance elle va enclencher des déplacements et donc mobiliser la capacité de mobilité de vos joueurs. Pensez y car il est donc de facto présent dans toutes vos séances. Il suffit juste de mettre un coup de projecteur dessus durant votre séance en rappelant :

  • Que tout se fait avec de la vitesse
  • Qu’il faut observer le défenseur pour enclencher l’action adéquat au niveau des pieds
  • Que savoir se déplacer c’est prendre de l’avance et donc prendre un avantage

Pour aller plus loin :

Le pas 0

Le pas 0 : Apprentissage et utilisation

Le pas 0….Entre ceux, nombreux, qui ne sont pas sur de comprendre toute ses subtilités, les cas de figure peu clairement expliqués (y compris dans les vidéos) ou les arbitres qui doivent  enlever certains réflexes liés à l’ancienne règle du marché, le pas 0 est problématique pour beaucoup de monde. Or du coup la tendance est plutôt de le laisser…

4 commentaires

  • Bonjour stéphane,

    C’est beaucoup de travail, je te rejoins totalement et j’en ai conscience. Du concret terrain viendra petit à petit dans le temps ne t’inquiète pas.

    A bientot

    Répondre
  • Bonjour, dans les apprentissages vous parlez uniquement de développement d’appuis offensifs, pouvez vous en faire autant sur l’aspect des appuis défensifs?

    Répondre
    • Bonjour Théo,

      Ma réflexion était globale et parlait aussi des appuis défensifs. La maitrise des appuis et de l’équilibre impact de toute façon directement la qualité défensive. Après je parle beaucoup défensivement de la transition « pas défensif » au passage à la « course défensive ». Peux tu préciser ta question ?

      Répondre
  • Bonjour Benjamin, toutes tes publications sont supers intéressantes. Le seul regret que je puisse avoir pour un novice, c’est que tu ne publies pas les exercices correspondants aux thèmes abordés. Par exemple, quand tu nous expliques le spacing, tout de suite pour moi, avec les croquis, c’est parlant.
    Dans le cas présent, ce serait bien si tu nous exposais les 2 ou 3 exercices dont on ne peut pas se passer pour travailler les appuis.
    Bien sportivement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.