double pas basket

Double pas basket : le tir en course et ses règles d’apprentissage

Shoot basket : quelle place lui consacrer ?

Le double pas basket ou tir en course est la lettre A de l’alphabet du basket. Tout le monde le connait, il est abordé très rapidement chez les débutants et constitue la rampe de lancement du joueur dans la formation. Je fais volontairement un amalgame car il est souvent confondu dans le langage usuel. Il faut donc préciser ici que le double pas est le geste technique qui consiste à tirer après 2 appuis en sautant. Le tir en course quand à lui contient le double pas mais fait référence à l’ensemble des tirs qui achèvent une course.

Mais qu’est ce que le tir en course ? Quel est sa problématique ? Quel est son mode de fonctionnement dans l’apprentissage ? Tour d’horizon du sujet pour éviter les pièges et partir sur de bonnes bases dans votre méthodologie d’entraineur.

Sur le même thème :

Lancers francs réflexions

Lancers Francs : Réflexions, contraintes et exercices

Les lancers francs : définition Les lancers francs, cet exercice au combien particulier qui concentre beaucoup d'attention de la part des entraineurs et des joueurs. Ce shoot est au basket…

Sommaire

Double pas basket : définition

Le double pas est la base de la gamme des tirs en course. C’est l’exécution d’un tir dont les appuis ne sont plus au sol à son achèvement et qui se termine par un lâcher de balle lors du saut. Il est spécifique car il nécessite de la coordination et une aisance qu’il vaut mieux aborder le plus tôt possible. Il répond souvent à une mise en difficulté du défenseur et correspond à des tirs proches du cercle.

Selon la position défensive ce tir en course peut varier et se produire sur des appuis variés et des finitions au niveau du lâcher de balle très diverses. Ils sont nombreux mais on peut les répertorier dans les grands axes suivants :

  • Lorsque l’on est seul : On y retrouve les faussement nommés « lay-up » en France mais plutôt à traduire par finger-roll qui sont des tirs finissant sur une balle plutôt vers l’avant, bras tendu et terminant sur les doigts, la paume ouverte au ciel.
  • Avec une défenseur en position latérale : Le double pas devient un tir nécessitant alors une protection de balle et des appuis pouvant varier (et n’étant plus forcément doublé type appuis inversés, power lay-up…).
  • Avec un défenseur en avance ou devant : La variation de ces tirs intervient surtout au niveau des appuis (appuis décalés, enchainement simple, tir après reverse etc…)

Chaque situation sera donc à travailler tout au long du parcours du joueur avec des degrés de difficulté variables en fonction de la progression. Voyons ensemble les problématiques que vous aurez à résoudre.

double pas basket layup

Double pas basket : les problématiques

Tout au long de la formation les difficultés vont augmenter avec la maitrise de ces tirs par vos joueurs. Elles sont multiples :

Physiologiques

Les premiers problèmes auxquels vous allez être confronté avec les plus jeunes joueurs sont les soucis liés au développement moteur et physique des enfants. Les paramètres tels que l’équilibre, la coordination ou encore la difficulté à sauter vont être une vrai contrainte à la bonne réalisation. Pour les résoudre il n’y a pas milles solutions…..répétition et encore répétition.

Mais petit à petit les choses se stabiliseront, il faut juste être patient et accepter que les enfants n’apprennent ni ne maitrisent tous les choses à la même vitesse. Cela est lié à leur développement personnel et personne ne le maitrise.

Cognitives

Ensuite il va falloir être patient et tenir compte également des contraintes cognitives. Dans ces paramètres on peut y inclure tout ce qui va être lié à la construction du cerveau. Il faudra user d’astuces et de recettes pour expliquer tranquillement ce que vous attendez d’eux dans la réalisation technique.

  • La dissociation haut et bas du corps
  • Les repères dans l’espace
  • La compréhension des consignes techniques (pas si simple dans le tir en course)

double pas basket soleil

Double pas basket : chronologie

La découverte

C’est la première étape lorsque vous accueillez un nouveau licencié. Cette étape consiste à expliquer que l’on peut tirer en allant vite mais que cela nécessite l’apprentissage de la pose des appuis, du positionnement défensif et de la notion de saut.

Cette étape doit être très courte et aller à l’essentiel :

  • Le tir avec la planche
  • L’intégration du double pas classique et notamment le timing de prise de balle
  • La vitesse

Lorsque le joueur maitrise un peu (même si ce n’est pas totalement) il faut passer à l’étape suivante le plus rapidement possible pour ne pas enfermer le joueur dans le « double pas ». Vous avez la possibilité d’apprendre les bases soit analytiquement (« pas à pas ») soit globalement (en partant directement du mouvement en entier.

Double pas basket : l’apprentissage

Après la découverte de l’alphabet vient l’apprentissage de toute la gamme et de la réalité du tir en course en situation de jeu. Elle doit arriver rapidement voire parallèlement à la découverte. Durant cette période il faut renforcer les tirs en course de base en remettant le plus souvent possible l’apprentissage dans le contexte de match :

  • Apprendre d’autres situations de tirs en course
  • Découverte de la présence défensive (graduée)
  • Obliger à tout faire vite

Le perfectionnement

Enfin arrive la partie la plus complexe, celle du perfectionnement. La priorité est de rechercher sans cesse l’opposition pour le porteur de balle. Les contenus des tirs en courses sont multiples et variés pour plusieurs raisons :

  • Nous sommes un sport d’appuis et les solutions sont nombreuses
  • Les tirs en courses sont à maitriser de manière bilatéral. Or la main faible demande du temps….
  • Savoir utiliser le bon geste en fonction du placement défensif nécessite de reconnaitre les situations défensives.

Conclusion

Ainsi comme vous le constatez la maitrise globale des différents tirs en course est longue et fastueuse. C’est une notion qu’il faut intégrer à chaque séances et ce quelle que soit la catégorie entrainée. Cependant c’est un exercice qui peut rapidement devenir ludique et attrayant car il amène régulièrement chez le joueur :

  • De la nouveauté
  • Des situations de duels
  • Des contraintes ludiques motivantes.

La FIBA en parle et c’est ici

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *