poste au basket

Les postes au basket : sujet d’actualité ou dépassé ?

Fondamentaux Basket : quels fondamentaux pour quels âges ?

Les postes au basket correspondent aux rôles et aux positionnements de base des joueurs sur le terrain. De manière globale ils sont séparés en 2 catégories. D’un coté les joueurs extérieurs (qui jouent plus éloignés du panier) et les joueurs intérieurs (qui jouent proche du cercle). Cependant ce postulat de départ est désormais de plus en plus obsolète.

Les postes de jeu sont clairement décloisonnés dans le basket moderne. Les raisons en sont multiples. Mais l’omniprésence de l’utilisation des tirs à trois points et la volonté de jouer large expliquent en partie cette évolution. La question pertinente à se poser est celle-ci. Est-ce-que c’est la fin des postes de jeu qui ont fait évoluer en ce sens ? Ou est-ce l’évolution tactique qui a accéléré la disparition de ce cloisonnement ?

Tour d’horizon des facteurs d’effacement des postes au basket et ses conséquences pour la formation des jeunes joueurs.

Sur le même thème

Sommaire

Postes au basket : le facteur historique

Lorsque l’on se penche sur l’évolution de notre discipline, on peut comprendre comment les postes de jeu sont apparus et comment ils ont évolués. Au fil des ans beaucoup de paramètres ont changés.

Les débuts

A sa création fin du 19ème, et ce durant de nombreuses années, le basket était un sport de niche. Peu de gens le pratiquaient et son objectif principal était de proposer une activité d’intérieur aux sportifs. En France nous savons par exemple qu’il a fallu du temps avant de posséder sa propre fédération (1932). Cette niche explique que son développement en terme d’évolution et de règles a plutôt été tardif et que les postes de jeu n’existaient pas vraiment à cette époque.

La réflexion globale n’en était pas encore à du séquençage détaillé du match. De même, les règles limitantes bloquait l’évolution du jeu sur ce plan la.

L’évolution des règles : L’apparition des grands

Mais au fil du temps et de la démocratisation du basket certains ont commencé rapidement à s’y pencher. Ceci cumulé à l’apparition du dribble a d’abord permis de se servir des très grands différemment. En premier lieu pour faciliter la réussite proche du cercle. Les grands étant rares et donc très peu défendables certains se sont mis à jouer sous le panier. En parallèle sont apparus les joueurs à l’aise balle en main et précurseurs des changements de direction. Les meneurs pointaient leur nez.

On constate que cette relation au poste de jeu et à ses problématiques concerne quasi exclusivement le jeu intérieur. Pour répondre à cette tendance à l’utilisation des grands est apparu la zone restrictive (ou raquette) qui a donc validé le fait que certains jouaient proches du cercle mais qu’il fallait le limiter (Leroy Edwards / Georges Mikan). Par ailleurs les règles ont quasiment exclusivement contraint l’impact des joueurs intérieurs.

Le basket moderne

Avec toutes ces évolutions, le jeu s’est donc construit autour de ces joueurs avec son apogée dans les années 80-90. Les entraineurs ont donc pris des initiatives pour les contrer. Pêle-mêle on peut citer la défense de zone mais également l’apparition systématique des trappes sur les défenses individuelles. La NBA a même créée la règle des 3s défensives et l’interdiction des zones pour laisser aux joueurs intérieurs la possibilité de s’exprimer.

Mais malgré cela on a vu au fur et à mesure la disparition progressive des joueurs intérieurs spécialiste. Il serait d’ailleurs plus juste de l’associer à la notion de jeu dos au panier plus qu’à la notion de jeu intérieur.

poste au basket mikan

Postes au basket : la professionnalisation

L’évolution des compétences

Partons d’un constat que personne ne peut nier, le basket n’a pas qu’évolué sur le terrain, il a aussi avancé sur le reste. Par ailleurs son évolution y est donc forcément liée. La dynamique de développement s’est faite sur plusieurs plans :

  • La professionnalisation des entraineurs
  • La densité d’encadrement dans les clubs (y compris les clubs à faible moyens)
  • L’individualisation exacerbée de la discipline

On peut également parler de l’incroyable montée en compétence des techniciens sur la prise en compte de l’enfant et de l’athlète sur les autres plans (développement moteur, psychologique etc). Or tout cela a donc élevé fortement le niveau individuel, ouvrant des perspectives d’expressions sur le terrain beaucoup plus large qu’avant. Les joueurs se sont eux même emparé du jeu en créant des « moves » et en sortant du rôle habituellement cantonné selon leur caractéristique de taille. La taille n’est plus devenu une contrainte pour jouer partout car les joueurs ont appris à se développer avec.

Le développement de la discipline

Enfin un autre facteur est à prendre indéniablement en compte pour expliquer cette explosion des postes de jeu, celui de la démocratisation du basket. Il est devenu un sport mondial majeure, les infrastructures se multiplient, et son attrait a amené un nombre croissant de personnes à le pratiquer.

Par conséquent cela augmente le nombre de profils différents et induit de trouver des individus hors normes en nombre suffisant pour bousculer l’intégralité du haut niveau. Des joueurs comme Nowitzki, Durant et d’autres ont boulversé les possibilités tactiques. Si on continue sur l’exemple de la NBA quel est le dernier vrai intérieur jouant proche du panier à avoir dominé les débats ? Tim Duncan ? Shaquille O’Neal ? c’est désormais assez lointain. Désormais les joueurs intérieurs dominant s’écartent, les autres se contentent de poster pour fixer ou de sortir poser les écrans. De la même manière les grands d’avant (1,95m-2m) jouent désormais meneur.

Dés lors comment se positionner nous en tant que formateur ?

Poste au basket lutte

Postes au basket : la formation dans tout ça ?

Je pense qu’il est important de faire le distinguo entre le haut niveau et le reste du basket. Or quelles sont les caractéristiques du basket que 95% des entraineurs encadrent ?

Une fin des postes de jeu à relativiser

Le constat que je fais (mais je peux me tromper !!) c’est que plus on descend de niveau….plus le cloisonnement des postes est présent. Cela s’explique par un niveau moins fort qui ne permet pas de jouer partout mais aussi par une formation encore parfois limitante ou du moins trop précoce. Il ne semble pas flagrant que les postes de jeu aient disparu mais plus leur possibilités dans le jeu collectif.

A contrario plus on monte plus les joueurs sont en capacité de répondre à des formes de jeu différentes pour le coach. Cela lui permet de jouer avec les faiblesses adverses (ou ses points forts) et donc d’intervertir les rôles. Mais concrètement ce qui semble disparaitre n’est pas tant le jeu intérieur que le jeu dos au panier avec objectif de marquer. Il sert désormais de point de fixation pour jouer autour plus qu’un véritable objectif d’apport de points.

Par contre on note que les postes 1 et 2 sont clairement dans des rôles toujours proche du basket d’avant. Nous sommes plutôt sur une variation importante pour les postes 3 et 4 et dans une moindre mesure du poste de pivot (dont le rôle a changé). Alors comment aborder ces évolutions ?

L’approche de la formation

Si on tient compte des points suivants qu’en est-il de la formation des jeunes joueurs ? La tendance est clairement de poursuivre dans la formation sans distinction et sans spécificité à des postes. Les contenus sont globaux et l’objectif des entraineurs est d’agrandir au maximum la panoplie offensive des joueurs.

Ainsi, un grand ne travaille plus spécifiquement proche du panier et c’est une bonne chose car on ne peut que lui fermer une progression non visible à l’instant T. Il faut, le plus longtemps possible entrainer tout le monde de la même manière, en se concentrant sur les points forts si peu de séances hebdomadaires.

Par contre une vrai problématique fait son apparition depuis quelques années !

La disparition du jeu offensif intérieur

Vous n’avez pas remarqué ??? Où sont passé la maitrise des fondamentaux offensifs du jeu dos au panier ? Qui sait encore faire des bras roulés ? Qu’en est-il du jeu de feinte proche du cercle ?

Tout cela m’inquiète pour une raison simple , c’est beau, c’est très efficace lorsque c’est maitrisé et cela fait partie du patrimoine de notre sport. Or pourquoi seule une minorité maitrise ces gestes ? C’est à mon avis à cause de la disparition du jeu dos au panier, accentué notamment par les directives techniques du « cessez de faire jouer les grands dessous ! »

Je partage ce principe il n’y a aucune polémique sur ce discours selon moi. Mais ce que l’on a oublié c’est que cela ne veut pas pour autant dire qu’il ne faut plus l’aborder. L’interprétation de ces directives par les entraineurs est faussée car jamais il n’a été dit que le jeu intérieur était interdit. Mais bien qu’il ne fallait pas scléroser les jeunes dans un rôle. Il faut je pense reprendre impérativement cette culture du jeu proche du cercle. Ce domaine est important pour le basket et pour les variations du jeu et il faut l’aborder avec TOUT les joueurs et pas que les grands. Ce travail permet de progresser sur les tirs de près, les contacts physique, la lecture de jeu différente, les appuis, les surpassements d’appuis etc.

De plus des tests dans certains championnats ont lieu actuellement pour les 3s défensives. Espérons que cela ramènera un peu de ce jeu perdu (et non permettre d’accentuer les 1 contre 1 extérieurs !)

poste au basket intérieur

Conclusion

Le jeu change, et il changera encore. C’est pour cette raison que l’on doit être vigilant à ne pas oublier des fondamentaux par une orientation technique exagérément portée sur le jeu extérieur. Réinventez, cherchez, remettez un peu (pas majoritairement) de jeu proche du cercle. Cela nous fera peut être redécouvrir des pépites techniques que l’on a un peu perdues….

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *